Devenir coach d’entreprise : 4 propositions pour débuter

Vous voulez devenir coach d’entreprise ? Alors il y a quelques points que vous devez savoir avant de vous lancer. Car en effet, le métier de coach d’entreprise arrive enfin à maturité, ce qui présente des avantages mais aussi des inconvénients. 4 propositions pour bien démarrer son activité de coach d’entreprise.

 

Pour devenir coach d’entreprise : soyez patient

 

En effet, la plupart des coachs d’entreprise déjà bien installés estiment qu’il faut en moyenne 3 ans pour devenir coach d’entreprise. En réalité, c’est surtout pour asseoir son activité de coach d’entreprise que ces 3 ans sont nécessaires.

Car une fois votre formation pour devenir coach finie, il va vous falloir établir un réseau, contacter des entreprises, former votre clientèle. Pour cela, pensez bien à prendre contact avec les bonnes personnes au sein des structures. Par exemple, sachez que si le coaching d’entreprise s’adresse à 30% aux dirigeants et à 29% aux managers, dans 45% des cas, c’est le département des ressources humaines qui prend la décision de faire appel à un coach d’entreprise. Et dans 25% des cas ce sont les hiérarchies opérationnelles. Par conséquent, le mieux est de s’adresser directement aux décideurs qui seront les plus susceptibles, non seulement d’adhérer à vos propositions, mais aussi et surtout de finaliser la collaboration.

Par ailleurs, même une fois votre clientèle constituée, il vous faudra la renouveler. N’oubliez pas que votre métier de coach d’entreprise part du principe qu’une fois votre mission menée à bien, vous n’aurez plus à intervenir à nouveau dans l’entreprise. Il est donc primordial d’anticiper le renouvellement de votre clientèle.

 

Spécialisez-vous

 

 

Pourquoi se spécialiser ? Pour deux raisons : déjà pour rassurer vos prospects et aussi pour vous-même. En effet, d’un côté les entreprises seront plus susceptibles de travailler avec vous si vous pouvez leur indiquer un domaine d’expertise bien particulier. D’un autre côté, vous vous épanouirez plus en approfondissant votre expertise d’un domaine d’application du coaching d’entreprise qu’en papillonnant à gauche à droite au gré des contrats.

Pour vous spécialiser, vous pouvez choisir deux options différentes : soit vous spécialiser sur un secteur d’activité. Dans ce cas-là, le plus souvent, vous choisirez le secteur dont vous êtes issu. Vous en connaissez les rouages, les codes et les objectifs. Par ailleurs, comme vous disposez déjà d’une expérience professionnelle dans ce secteur, vous toucherez plus facilement vos clients.

Mais vous pouvez également vous spécialiser sur un champ d’intervention du coaching d’entreprise. Vous pouvez par exemple privilégier le travail sur l’intergénérationnel, l’accompagnement des impatriés, l’interculturel, etc.

Sans oublier vos aspirations… L’opportunité se situe à la croisée de ces chemins !!

 

Choisissez un statut juridique souple et peu coûteux

 

Pour devenir coach d’entreprise, une fois votre formation suivie, vous n’aurez pas vraiment besoin d’une grosse structure juridique. Peu de matériel, pas de capital, peu d’investissement. Par conséquent, pour commencer, privilégiez les statuts simples qui ne demandent pas d’apport important au départ. Depuis quelques années, un statut tout nouveau a été créé et convient parfaitement aux jeunes coaches qui débutent : le statut d’auto-entrepreneur.

Pas d’investissement au capital nécessaire, création simple et assez peu de charges sociales. En revanche, un plafond de revenus fixé à 32 600€ de chiffre d’affaires par an.

Quoi qu’il en soit, il s’agit d’un bon point de départ pour débuter en tant que coach d’entreprise. Par ailleurs, vous pourrez toujours passer à un statut différent une fois que vous serez bien installé, pour passer par exemple en SARL ou en EURL.

Le statut de porté salarié s’avère être également,  une excellente opportunité car il vous permet de cumuler les avantages du salariat et de conserver l’autonomie de l’indépendant : rémunération garantie, garantie accident du travail, les indemnités maladie-maternité, les prestations du Pôle Emploi, couverture en responsabilité civile professionnelle, réseau de consultants indépendants pour multiplier son potentiel de missions, accompagnement ad hoc, affranchissement de la gestion administrative.

 

Maîtrisez vos tarifs

 

Les syndicats de la profession enregistrent des tarifs variants de 300 à 500 euros par heure !

Il s’agit bien évidemment d’un tarif indicatif et il vous reviendra de l’aménager en fonction du client, de la mission et de votre propre expertise ou expérience. Mais comme nous l’avons déjà dit dans un autre article sur les motivations pour devenir coach, c’est toujours en dernier lieu le client qui validera ou non vos tarifs. Donc soyez raisonnable mais ne bradez pas votre travail.

Vous voilà fin prêt pour devenir coach d’entreprise. Lancez-vous avec obstination et envie. Devenir coach est un beau métier qui vous apportera beaucoup. Et si cet article vous a plus, n’hésitez pas à le partager à vos amis sur les réseaux sociaux !

0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*